Altitude Infrastructure, attributaire du projet Très Haut Débit Manche Numérique

 

La fibre, une réalité pour les 1ères zones rurales Manchoises dès le 1er semestre 2016

L’opérateur Altitude Infrastructure a été choisi par Manche Numérique pour la mise en oeuvre d’un réseau Très Haut Débit, dans le cadre d’une Délégation de Service Public relative à l’exploitation, la commercialisation et la maintenance de 300 000 prises raccordables en fibre optique. Les premiers abonnés seront servis durant le premier semestre 2016.

David El Fassy, Président d'Altitude Infrastructure et Serge Deslandes, Président de Manche Numérique

La Manche figure parmi les précurseurs en France en termes d’aménagement numérique du territoire. Dès 2004, elle s’est engagée dans une démarche volontariste en faveur du Très Haut Débit avec la mise en place du Syndicat Mixte Manche Numérique. Après s’être intéressée à la couverture FTTH de ses principales zones urbaines (22.000 prises - Saint-Lô Agglomération et la Communauté Urbaine de Cherbourg), et en parallèle du déploiement d’un réseau hertzien, le Département réalise son Schéma Directeur d'Aménagement Numérique (SDAN).


La Manche 100% en fibre optique
Les travaux de déploiement, déjà engagés, s’échelonneront en trois phases. Au terme de la première (2019), d’un coût de 170 millions d’euros cofinancé par l’Etat, l’Europe, la Région, le Conseil départemental et les Communautés de communes concernées, 200.000 prises seront raccordables. Au-delà, 50.000 prises seront déployées tous les 5 ans jusqu’en 2029, soit in fine 300.000 prises en fibre optique pour couvrir l’exhaustivité du territoire de la Manche en Très Haut Débit et servir ses habitants, entreprises et institutions.

Au-delà d’une mission de conseil auprès du Syndicat Mixte pour la construction de son réseau, Altitude Infrastructure en assurera l’exploitation, la maintenance et la commercialisation. La DSP qui vient de lui être confiée est basée sur un contrat d’affermage d’une durée de 20 ans. Serge Deslandes, Président du Syndicat Mixte, reconnaît que « ce sont, outre l’expertise dans l’aménagement des territoires, la compréhension des enjeux locaux et l’implication pragmatique de l’opérateur normand, qui a motivé notre choix en sa faveur ».


Un projet FTTH conséquent pour l’opérateur, qui vient compléter sa présence en Normandie
Déjà implanté dans l’Orne, le Calvados et l’Eure, Altitude Infrastructure, spécialisé dans l’aménagement numérique des territoires depuis 2003, signe là un important contrat en termes de volume de prises en fibre optique. Ce projet permet à l’opérateur de franchir le cap des 500 000 prises FTTH programmées, avec le cap du million en ligne de mire (incluant le marché en Alsace).

En choisissant la fibre optique pour tous, même dans les zones les plus rurales de son territoire, la Manche fait un choix d’avenir clairvoyant. « L’ambition est à la hauteur des attentes de la population et des entreprises. Pour preuve, à La Hague, une des premières zones qui sera couverte, les demandes de pré-raccordement lancées par le Syndicat Mixte ont recueilli un suffrage de plus de 60% ! Nous estimons que notre taux de pénétration attendra à terme 80% du parc » estime David El Fassy, Président Directeur Général d’Altitude Infrastructure.

Un grand nombre de ses clients, opérateurs de services, est attendu sur le réseau Très Haut Débit de la Manche.
Si déjà quatre d’entre eux ont confirmé leur arrivée dès l’ouverture du réseau (Comcable, K-net, Ozone et Wibox), l’attractivité du projet manchois devrait séduire d’autres acteurs du marché. L’offre aux abonnés finaux en sera plus riche et compétitive.
Dès avril-mai 2016, les particuliers et professionnels des zones de La Hague, Saint-Hilaire-du-Harcouët et du Mortainais seront les premiers à pouvoir activer leurs abonnements très haut débit.

Afin d’assurer sa croissance, Altitude Infrastructure envisage une campagne de recrutement active, et ce dès la fin 2015.