WIFI / WIMAX

Notre approche

Internet comme service universel ? C’est l’objectif auquel s’attachent les collectivités territoriales depuis 2004, avec 124 réseaux d’initiative publique (RIP) créés et près de 3 milliards d’euros d’investissement.

Aménagement numérique des territoiresVéritable levier pour l’attractivité, la compétitivité et l’équilibre des territoires, l’aménagement numérique est un enjeu majeur pour le développement économique local.

Cependant, si en 2010 le nombre d'abonnés au haut et très haut débit en France passe la barre des 20 millions (soit 96,7 % de la population internaute), 2,4 millions de foyers (soit 8%) ne disposent pas d’un accès à plus de 512Kbits/seconde.

De plus, avec le développement des nouveaux usages et services innovants, tant pour les entreprises que pour les acteurs publics et les citoyens, les collectivités doivent faire face à de nouveaux enjeux.

La montée en débit des réseaux et l’essor du très haut débit représentent alors des défis majeurs que les collectivités vont devoir relever pour éviter une nouvelle fracture numérique et maintenir une politique d’aménagement juste et équitable.

 

Notre démarche

" Parce que nous en sommes à la fois un acteur mobilisé et un témoin privilégié, nous en sommes pleinement convaincus : les démarches volontaristes en faveur de l’aménagement numérique des territoires portent leurs fruits. Elles constituent un levier efficace d’attractivité et d’innovation, elles dotent nos entreprises d’outils indispensables à leur compétitivité, et elles contribuent à la cohésion de nos administrés, grâce à un aménagement équilibré de nos territoires, urbains comme ruraux.

Comme ont pu l’être en leur temps les déploiements des réseaux de transport ou d’énergie, le Très Haut Débit est aujourd’hui un chantier majeur et sera à court terme considéré comme un service universel. Le Plan Très Haut Débit a donné l’impulsion, l’ARCEP a permis de cadrer les règles du jeu, la FIRIP a activement contribué à structurer une filière d’expertise et les investisseurs ont compris la pertinence de ce marché : tous les voyants sont au vert ! Les collectivités s’engagent donc massivement pour la mise en oeuvre de ce réseau de nouvelle génération, dans un contexte technique clair et un environnement concurrentiel sain.

Au coeur de ce marché, Altitude Infrastructure est devenu un acteur de premier plan en mobilisant ses atouts. Tout d’abord, une approche partenariale poussée, aussi bien auprès de nos partenaires publics, de nos clients opérateurs et de nos soutiens financiers. Ensuite, une expertise technique qui nous permet, du pilotage de la construction jusqu’à la sensibilisation des usagers finaux, d’apporter des solutions fiables, industrielles et performantes. Enfin, une échelle humaine, qui dote nos équipes d’une capacité à innover et à faire preuve de flexibilité pour répondre aux attentes de chacun.

Cette identité a forgé notre succès et nous entendons bien continuer dans ce sens! "

David El Fassy, Président d’Altitude Infrastructure

Pragmatisme au service des territoires ruraux

Nous savons que plus de 80% de la population réside sur 20% du territoire et que ces zones d’habitat les moins denses, sont également celles qui vont nécessiter les investissements les plus importants.

Lire la suite

Pragmatisme au service des territoires ruraux

Nous savons que plus de 80% de la population réside sur 20% du territoire et que ces zones d’habitat les moins denses, sont également celles qui vont nécessiter les investissements les plus importants.

Il est nécessaire de trouver des solutions pour lutter contre la désertification des campagnes et amorcer de manière progressive l’émergence du très haut débit en zone rurale.

Quatres solutions technologiques sont alors envisageables :

  1. La création de réseaux de desserte optique (FTTH) rapatriés temporairement via des Faisceaux Hertziens (FH), dans l’attente de la densification des réseaux de collecte. Ce type de solutions doit avant tout s’appuyer sur des méthodes de pose innovantes, gage de compétitivité et de rationalisation des coûts de déploiement (génie civil allégé, réutilisation d’infrastructures existantes, pose sur emprises aériennes…)
  2. Le réaménagement de la boucle locale cuivre par la mise en place d’une sous-répartition de la boucle locale de l’opérateur historique. Plusieurs solutions possibles :
    • Rupture du lien entre le répartiteur et le sous-répartiteur (SR) et transformation du SR en répartiteur
    • Substitution de lien cuivre entre le répartiteur et le SR par des Fibres optiques (FO) et effacement virtuel de la distance entre le répartiteur et le SR
    • La bi-injection : capacité d’hébergement de DSLAM et de collecte optique au niveau du SR
  3. L’utilisation des technologies hertziennes, qu’il s’agisse du Wimax ou du LTE, qui amorcerait parallèlement au THD fixe le déploiement du THD mobile.
  4. En dernier lieu, la liaison satellitaire en solution palliative pour les zones blanches résiduelles

Modèle de solutions de montée en débit en territoires ruraux

Voir l'animation ci-dessous en plus grand

Cette montée en débit permettra alors :

  • de préparer à l’arrivée du très haut débit dans les zones les moins denses
  • de permettre à l’ensemble des habitants de ces territoires de bénéficier de services à la hauteur des standards actuels du marché
  • de prendre en compte la notion de débit remontant, pour le développement d’usages et pour les besoins des professionnels (télétravail, e-éducation, services publics en ligne…)